Sea of Thieves Wiki
Advertisement
Le destin du Morningstar
The Fate of the Morningstar quest.png
Details
Type [[Fable de flibustier]]

[[Category:Fable de flibustier]]

« « Le livre du passeur évoque des âmes piégées dans le monde des vivants. Leurs tristes destinées sont liées au Shroudbreaker… »

Le destin du Morningstar est la septième fable de flibustier disponible dans Sea of Thieves.

La fable débute en s’adressant au passeur du vaisseau des damnés, et en votant pour la fable à ses côtés.

La fable Le destin du Morningstar est disponible après avoir complété les quatre fables précédentes : La Conteuse de légendes, Les étoiles d'un voleur, Wild Rose et L'Art de la piégeuse, qui peuvent être jouées indépendamment et dans n’importe quel ordre. Une fois la fable Le destin du Morningstar complétée, la huitième fable, La Revanche du Morningstar, est débloquée.

Déroulé[]

Introduction[]

Sur le vaisseau des damnés, le passeur fournit le livre contant le premier chapitre de la fable.

« « Vaste est le gouffre qui sépare les mers que vous naviguez de mon domaine. Mais par-delà le néant, je vous observe.

Ces deux amoureux que vous avez libérés… Leurs âmes sont unies dans la paix, là où je ne peux me rendre. Mais d’autres errent encore, hors de portée.

La malédiction qui les retient continue de se répandre comme la peste, alimentée par le dessein sombre d’un esprit malfaisant.

Si l’on n’y met pas fin, une vraie calamité menace les mers de Sea of Thieves.

Quand je vivais, j’avais un trésor qui ôtait le voile qui cache le monde des esprits aux yeux des vivants.

Il était si précieux qu’il m’a accompagné dans ma tombe.

Je ne suis qu’os et poussières, et vous aussi serez plongé sous terre aux côtés de vermine, dans le sang d’un passé oublié. Endurcissez-vous.

Dans le Livre des morts, j’évoque ces esprits damnés qui errent, piégés dans le monde des vivants.

Servez-vous de cet écrit pour retrouver mon artéfact et offrir le repos à ces âmes.

Commencez par retrouver mon sarcophage, car mon trésor s’y trouve encore. Partez ! »

— Le passeur du vaisseau des damnés

Voir aussi[]

Advertisement